Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les Kinés, Pédicures Podologues, Infirmiers (ères), du public ou du privé n'ont pas besoin d’Ordres professionnels !

Publié le par Equipe Syndicale CHU-CAEN


Pour lire le communiqué en pleine page, cliquez--->
communiqué



Voir les commentaires

Rapport Larcher = fermeture de 200 hôpitaux publics et 5 milliards d’économie pour la sécurité sociale !

Publié le par Equipe Syndicale CHU-CAEN

Pour lire le rapport Larcher dans son intégralité, cliquez ici--->Rapport Larcher

Notre système de santé et particulièrement le système hospitalier vont mal. Le constat est largement partagé. Là où les opinions divergent, c’est au niveau des causes et des solutions. Le manque de médecins et infirmières organisé depuis plus de 20 ans, et le régime sec auquel est soumis l’hôpital depuis maintenant près de 10 ans aboutissent à une situation préoccupante qui nécessite de prendre des mesures.



La logique à l’œuvre dans le rapport Larcher est une logique d’entreprise strictement financière : - Regrouper les hôpitaux pour réduire la voilure au niveau de certaines activités comme la chirurgie et l’obstétrique.
- Renforcer les pouvoirs des directeurs d’hôpitaux pour qu’ils puissent devenir de véritables chefs d’entreprise chargés d’équilibrer les comptes et si possible de dégager des « bénéfices ».

- Casser les statuts des personnels pour introduire la concurrence et des rémunérations variables selon des critères de volume de « production » et de « rentabilité ».

- Poursuivre le soutien au secteur privé lucratif qui pourra bénéficier d’encore plus de subventions publiques pour soit disant assurer des missions de service public, mais surtout dégager des bénéfices et verser des dividendes à leurs actionnaires.

L’argument de la sécurité et de la qualité ne tient pas. Sinon, pourquoi fermer la chirurgie dans un hôpital public, soit disant de trop petite taille, alors que dans la clinique privée de même taille très proche, l’activité peut se poursuivre sans aucun problème ! Les évolutions techniques permettent de réaliser de nombreux actes de chirurgie en ambulatoire en déplaçant le médecin et pas le patient. Dans certains pays où les indicateurs sanitaires sont les mêmes voire meilleurs que les nôtres, la majorité des accouchements est assurée par des sages-femmes dans des centres de proximité.

La CGT, auditionnée par la commission Larcher, a avancé un certain nombre de propositions alternatives.

La logique que nous proposons est une logique de territoire qui doit reposer sur une analyse des besoins, tant au niveau de la médecine de ville que de l’hôpital.

Attachée à la démocratie sociale et citoyenne, nous proposons la mise en place de chambres territoriales de santé qui seraient administrées par des élus, des représentants locaux des organisations syndicales, des professionnels de santé, des associations et les financeurs (assurance maladie et Etat). Ces chambres territoriales de santé (dimension régionale ou moindre dans les grandes agglomérations ou départements les plus importants) auraient pour mission d’organiser l’ensemble du dispositif sanitaire au sein des territoires : hôpital, médecine de ville, médico-social, santé au travail, prévention.

Cela nécessite bien entendu de revoir le mode d’installation et de rémunération des médecins, tant en médecine de ville qu’à l’hôpital, pour modifier les hiérarchies actuelles et valoriser les actions de prévention, d’accompagnement, d’éducation et d’orientation des patients.

La question du secteur privé lucratif doit être mise sur la table. Nous ne pouvons accepter que la santé devienne un service marchand ouvert aux investisseurs. Plutôt que d’évoquer en permanence les « abus » des patients, le « laxisme » de la sécurité sociale et le « coût » du service public, arrêtons d’abreuver la bourse avec les cotisations des salariés. C’est la raison pour laquelle nous proposons de limiter le statut des structures d’hospitalisation à celui de la fonction publique hospitalière et à celui du privé participant au service public hospitalier (PSPH) géré par des associations ou des fondations qui ne peuvent reverser de bénéfices.

Les différentes mesures annoncées tant au niveau des EGOS (Etats généraux de l’organisation sanitaire), du rapport Ritter sur la création des ARS (Agences régionales de Santé) que du rapport Larcher, sont toutes basées sur une logique financière dont la conséquence sera une aggravation de l’accès aux soins de la population.

La CGT mettra tout en œuvre avec les salariés et l’ensemble de la population pour imposer une autre logique basée sur la solidarité et de la réponse aux besoins dans les territoires.

Pour lire le rapport Larcher dans son intégralité, cliquez ici--->Rapport Larcher


Voir les commentaires

Quand les directeurs de CHU...demandent la privatisation de l'hôpital publique

Publié le par Equipe Syndicale CHU-CAEN


Pour lire le document en pleine page ,cliquez --->






Voir les commentaires

ça chauffe dans les blocs du CHU de CAEN !

Publié le par Equipe Syndicale CHU-CAEN

Nouveaux rythmes de travail, nouveaux horaires, la Direction veut réorganiser les blocs ! Bien sûr, tout celà en oubliant le dialogue avec les personnels, et en ignorant le passage obligatoire par certaines instances !

Si vous voulez en savoir plus,
cliquez ici !

Voir les commentaires

Manifestons pour des retraites et des salaires décents !

Publié le par Equipe Syndicale CHU-CAEN


undefined

"MA RETRAITE JE VEUX LA VIVRE"

Manifestation
samedi 29 mars à 14 h 30
Place Saint Pierre
à CAEN


Pour lire l'article, cliquez ici


Voir les commentaires

29 Mars 2008. Tous ensemble pour des retraites et des salaires décents !

Publié le par Equipe Syndicale CHU-CAEN


undefined

Augmenter les salaires : une revendication unanime des salarié-e-s

Le gouvernement et le patronat n’ont apporté aucune réponse satisfaisante aux appels des salariés pour défendre leur pouvoir d’achat et revendiquer des salaires décents. Pour les fonctionnaires, après les fortes journées de grève unitaires et au bout de nombreuses heures de négociations sur les heures supplémentaires… Pour les salariés du public, le compte n’y est toujours pas ! Pour les salariés du privé, il en est de même. Les évolutions pour 2008 sont ridicules quelles que soient les conventions collectives de notre secteur sanitaire et social. Pour les salariés du privé, le compte n’y est toujours pas !

Tous ensemble pour l’avenir des retraites !

Les réformes engagées, pour le privé en 1993 et le public en 2003, n’ont de cesse de faire baisser, dans le temps, le niveau des retraites.

Ainsi, la pension du régime général ne représente plus que 43 % du salaire, lors du départ à la retraite. Le 6 mars, les retraité-e-s étaient nombreux dans la rue pour contester le recul du niveau de pensions par rapport aux salaires des actifs. Les salariés de nos secteurs sont inquiets : « à quel âge pourrais-je partir ? quel sera le niveau de ma pension ? Les jeunes se demandent tout simplement : existera-t-il encore un système public de retraite dans vingt ans ?...

Le gouvernement prépare un nouveau projet de loi pour le mois de juin : il veut confirmer les orientations tracées en 2003 : allongement à 41 ans de la durée de cotisation et baisse du niveau des pensions et remise en cause du dispositif de départ anticipé « longues carrières ».

Une nouvelle phase de « discussions », avec le gouvernement, sur l’avenir de notre système de retraite doit s’ouvrir de mars à mai. De son côté, le Medef fait monter les enchères en proposant de reculer le droit à la retraite à 62 ou 63 ans et de réduire la contribution des entreprises au financement des retraites.

La CGT estime que la meilleure façon d’aborder de telles échéances est d’exprimer, dès à présent, les revendications de tous.

Par votre mobilisation avec la CGT, gagnons sur nos revendications

- La CGT revendique une revalorisation des salaires pour rattraper, dans un premier temps, les pertes de salaires depuis 2000 (RTT, pouvoir d’achat…). 0,5% à 1%, selon les secteurs de la Fédération, c’est très insuffisant !
- La CGT revendique un plan de résorption de l’emploi précaire dans tous les établissements et la mise sous statut de tous les CAE.

Le Gouvernement n’entend pas nos revendications. Il faut monter le ton, le 29 mars, tous ensemble salarié(e)s du public et du privé et retraité(e)s.

"MA RETRAITE JE VEUX LA VIVRE"
Manifestation samedi 29 mars à 14 h 30 place Saint Pierre
à CAEN


undefined

Voir les commentaires

Contre les ordres : AG d'information hall du CHU, mardi 11 mars

Publié le par Equipe Syndicale CHU-CAEN

Voir les commentaires

Abus du gouvernement et de notre direction : Ras le bol !!!

Publié le par Equipe Syndicale CHU-CAEN

Notre tract, "Quelqu'un m'a dit" vous fait réagir?
venez à notre heure d'info !


- AU CHU LE JEUDI 13 MARS 2008 DE 10H 00 à 11H 00 ET DE 11H 00 à 12H 00 à L’ANCIEN SELF NON FUMEUR
- À CLEMENCEAU LUNDI 17 MARS 2008 de 11H 00 à 12H 00 à L’AMPHI DE DERMATOLOGIE

Pour lire le tract en pleine page, cliquez ---> undefined


Voir les commentaires

Reconnaissance de la pénibilité = départ anticipé !

Publié le par Equipe Syndicale CHU-CAEN


Pour lire le document en pleine page, cliquez  ---> undefined


Voir les commentaires

Etude sur la charge de travail des soignants au CHU de Caen

Publié le par Equipe Syndicale CHU-CAEN


Pour lire le document en pleine page, cliquez  ---> undefined 


Voir les commentaires