Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Remise de la pétition au Conseil de surveillance du 27 juin 2014...

Publié le par Equipe Syndicale CGT - CHU - CAEN

 

Pour lire l'article connexe, cliquez ici.


Vendredi 27 juin 2014, Conseil de Surveillance CHU de Caen

 

A l’appel de Intersyndicale SUD FO CGT UNSA CFTC CFDT, environ 60 délégués et salariés sont intervenus vers 9h 30, avant la réunion du Conseil de surveillance. Ils ont interpellé le Conseil présidé par la doyenne d’âge Mme HUCK avant l’élection du nouveau président qui doit avoir lieu, suite aux élections municipales.

Les délégués ont remis au conseil une pétition signée par 1364 agents réclamant des effectifs, ainsi que des copies de plannings, illustrant la dégradation des conditions de travail. L’intersyndicale a ensuite fait lecture d’une motion demandant au conseil de se prononcer en faveur d’une augmentation des effectifs en urgence, notamment pour la période des congés d’été.

Dialogue de sourds : 

Ils parlent finances, nous parlons soins. Ils parlent avenir, nous parlons du présent. 

Le maire de Caen Joël BRUNEAU interpellé a confirmé sa candidature à la présidence du conseil. Après avoir écouté les prises de paroles des délégués et des salariés, qui ont une nouvelle fois dénoncé la dégradation de la qualité des soins et des conditions de travail du personnel, il s’est déclaré prudent par nature, et a confirmé qu’il maintiendrait le cap vers la reconstruction et les réorganisations. Il est sourd aux revendications du personnel qui réclame des effectifs pour assurer la sécurité des patients et la qualité des soins.

Joël BRUNEAU élu président en début de séance n’a pas mis au vote de l’assemblée la motion présentée par les représentants syndicaux.

Le désarroi du personnel n’est toujours pas entendu. Cela nous confirme que seule la mobilisation du personnel avec ses organisations syndicales sera déterminante.

 

Pour lire la motion, cliquez ici.

 

Extrait du JT Soir 3 Basse-Normandie du 27 juin 2014

 

Extrait du journal de 18h France Bleue Basse-Normandie 27 juin 2014

Commenter cet article